livre,poesie,roman,aventure,fiction,fantastique,horreur,litterature,gay,erotisme,essai,politique
Giuseppe Garibaldi livre ici un pamphlet plus qu’anticlérical, c’est aussi une charge contre le pouvoir jésuitique. Lisez plutôt :

“Les Ecritures, que les stupides et les fourbes appellent saintes ou sacrées, placent à côté du premier couple le serpent, qui abuse de la faiblesse de la première femme pour la tenter. Elles eussent donné un tour plus heureux à cette belle fable en remplaçant le reptile par un prêtre. Car le prêtre est la véritable personnification de la malice et du mensonge. Il est autrement apte à la corruption et à la trahison que le répugnant et tortueux habitant des marais. Quand un prêtre, — et surtout un jésuite, la quintessence du prêtre, — se présente à mes yeux, toute la laideur de sa nature me frappe au point de me donner le frisson et des nausées. La plaie de la société moderne, c’est le cléricalisme, c’est-à-dire l’imposture.”

C'est un ouvrage au prix de : "On donne ce qu'on veut" (anarchie commerciale). Choisissez vous même le prix qui vous conviens.
Brochure de 20 pages en format poche “paysage”.