livre,poesie,roman,aventure,fiction,fantastique,horreur,litterature,gay,erotisme,essai,politique
Guère épais, c’est le roman d’un jeune adulte, amoureux d’une dame d’un certain âge, avant le déferlement de 68. Et par des jeux d’aller-retour dans le temps, c’est aussi le quotidien d’un psychanalyste parisien dans l’écriture de son livre. Récit à la première personne et à deux époques.

“— Tu veux écrire à ta Dulcinée ? [...] C’est comment son p’tit nom ? 

— Martine !

Elle aimait ça les confidences ; [...] elle me fournit un gros marqueur noir pour biffer et une feuille blanche pour m’épancher. 
La troupe arrivait au pas de charge, Mme Leroy en tête, je planquai l’enveloppe et sa feuille dans un bordereau. 
En milieu d’après-midi, quand tout le monde fut plongé dans ses comptes ou dans ses contes, j’écrivis “Mon amour”, que je rayais aussitôt ; puis “Devinez qui vous l’envoie ?” ; puis “Pourquoi ?” Finalement j’optai pour ne rien écrire du tout, hormis son prénom sur l’enveloppe.”

314 pages en 2 tomes de format A5.